À propos

Fondée en 2012, sous l’impulsion du Britannique Michael Liebreich, ancien président de Bloomberg New Energy Finance et résident régulier des Diablerets, l’Association Ecovillages, à but non lucratif, a pour but d’encourager les projets de développement durable – économique, écologique et social – des villages, avec un intérêt particulier pour les communautés de montagne. Elle se focalise sur le redéveloppement des villages et vallées alpines et des régions attenantes, en harmonie avec la nature, au regard des changements de paradigmes (climat, globalisation, concurrence, accès, mobilité, énergie, entre autres) – afin que ces régions soient vivantes et attractives tant pour les habitants que les résidents occasionnels et les touristes.

A cet effet, l’Association Ecovillages organise chaque année un Forum aux Diablerets (Alpes vaudoises, Suisse). Depuis 2012, la manifestation s’adresse à un large public – monde économique, touristique, académique, politique, grand public, ainsi qu’aux médias.

L’association, basée à Aigle, est dirigée par un comité présidé par Thierry Meyer. Elle dispose d’un conseil consultatif (Advisory Board), présidé par Michael Liebreich, composé de personnalités scientifiques, économiques et de la société civile.

Historique du Forum

En 2012, avec le soutien de la Comme d’Ormont-Dessus, Michael Liebreich fonde l’Association Ecovillages et organise le premier Forum. Initialement baptisé Shift to the green, celui-ci s’inscrit dans la foulée de la décision de la Suisse de s’affranchir de l’énergie nucléaire. L’idée était d’offrir une plateforme d’échanges et de débats et de présenter des projets innovants pour les vallées alpines, qui puissent notamment inspirer le village des Diablerets et soient aussi applicables à d’autres régions en Suisse et à travers le monde.

La première édition a eu pour thème « Le passage aux énergies vertes: mobiliser les ressources locales et régionales », avec la participation notable du professeur de l’EPFL Teddy Püttgen.

La deuxième édition, en 2013, s’est focalisée autour des « Eco-innovations pour un futur durable des villages de montagne », réunissant entre autres intervenants la directrice du SECO Marie-Gabrielle Ineischen Fleisch, et l’explorateur et psychiatre Bertrand Piccard.

En 2014, la troisième édition a abordé le thème « Architecture et planification pour un avenir durable des villages et petites villes ». Elle a vu une collaboration se développer avec la Harvard Graduate School of Design. Une partie des élèves a élu résidence aux Diablerets en marge du Forum, sous la conduite de l’architecte et professeur Toshiko Mori.

La quatrième édition, en 2015, a concentré ses débats sur « La mobilité durable, au cœur des enjeux économiques des villages et vallées alpines », avec notamment une collaboration avec le laboratoire ALICE de l’EPFL et l’installation éphémère en bois « 2055 », réalisée à 2055 mètres d’altitude, à proximité du col d’Isenau.

La cinquième édition, en 2016, a choisi de débattre des « Smart villages, entre technologies et changement de mentalité ». Elle a également donné lieu à un workshop à Leysin, en collaboration avec Swisscom et Aigle Région, ainsi qu’à un Hackathon, organisé en amont du Forum.

En 2017, la sixième édition a poursuivi la réflexion lancée l’année précédente sur le thème des « Smart Villages, quelle économie durable pour les villages ». Symbole de l’économie de la vallée des Ormonts, la Diablobine, réinterprétation ludique d’une cabine de l’installation d’Isenau, a été réalisée par l’artiste Pascal Bettex, puis offerte à la Commune. Elle est aujourd’hui installée devant l’Office du Tourisme.

La septième édition (2017) a couvert les problématiques liées au réchauffement de l’environnement montagnard, autour du thème général «Accompagner le changement climatique : gérer les risques et saisir les opportunités ». Des maires de stations alpines, des promoteurs culturels, des acteurs de la finance durable ont partagé leurs expériences. Pour la première fois, le Forum a mis sur pied une série d’ateliers pratiques. L’artiste leysenoud LPVDA a réalisé une fresque sur bois sur une grange appartenant à la Commune d’Ormont-Dessus. Intitulée « Futur », elle représente le visage d’un aïeul qui regarde la nouvelle génération.

Comité

Le comité opérationnel de l’association Moving Mountains – Ecovillages est composé de:

Thierry Meyer – Président

Michael Liebreich – Vice-président

Carole Ansermoz – Déléguée de la commune d’Ormont-Dessus, conseillère municipale

Eric Liechti – Délégué de la commune d’Ormont-Dessus, conseiller municipal

Françoise Dutoit –  Secrétaire

Corinne Feuz – Membre

Jean-Marie Schlaubitz – Membre

 

Collaboratrices :

 Fiona Zimmermann – Cheffe de projet en charge des ateliers

Anne-Sophie Thilo – Responsable médias

 

Le conseil consultatif (Advisory Board) est composé de :

 Michael Liebreich – Chairman, président de la Liebreich Foundation

Andreas Banholzer – Directeur de l’Office du tourisme du Canton de Vaud (OTV)

Brindusa Burrows – GroundUp project, spécialiste en développement durable

Corinne Feuz – Directrice adjointe de la Communication, EPFL

Benjamin Kafri – Global Head of Client Relations, Bloomberg New Energy Finance

Thierry Meyer – Président de l’association Ecovillages, Associé, Dynamics Group (conseil en stratégie de communication)

Christian Minacci – Ancien délégué économique d’Aigle Région

Raphaël Rollier – Head of Process Innovation and Product Management, Office fédéral de la topographie

Michaël Thémans – Adjoint au Vice-président pour l’innovation (VPI), EPFL

François Vuille – Directeur de l’Energie au sein de la Direction générale de l’Environnement (VD)